Commissions Thématiques

LES COMMISSIONS THEMATIQUES

Présentation succinte de la CSCI

La Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI), est l’une des plus grandes faitières ivoiriennes composée de 133 organisations de la société civile.
Elle a été créée en septembre 2005 à l’initiative de certains acteurs de la société civile ivoirienne. Son objectif est d’influencer les processus politique, économique et social et surtout de contribuer efficacement à l’amélioration du bien-être des populations en Côte d’Ivoire.
La CSCI repose sur quatre piliers qui en constituent le socle:
- Les organisations non gouvernementales;
- Les organisations professionnelles;
- Les organisations syndicales;
- Les organisations religieuses.

LES ORGANES DE LA CSCI:

- Le Congrès
Le Congrès est l’organe suprême de la CSCI. Il délibère sur toutes les questions de politique générale et élabore les grandes orientations de la CSCI. Depuis les reformes de 2015, il se tient chaque trois ans et peut se tenir en session extraordinaire quand les circonstances l’exigent.
-
La Convention Générale
La Convention Générale se compose de membres statutaires et d’observateurs. La Convention Générale fait l’évaluation du fonctionnement et des activités de la CSCI. Elle analyse
les rapports intermédiaires du Bureau de Coordination et formule des recommandations. Elle peut approuver l’adhésion de nouveaux membres sur rapport du Bureau de Coordination. Elle se tient une fois par an.
-
Le Conseil d’Administration
Le Conseil d’Administration,  
organe d’orientation, est dirigé par un Bureau composé de onze (11) personnes, dont au moins un ancien membre du Bureau de Coordination sortant. Il se tient chaque trimestre.
-
Le Bureau de Coordination
Le Bureau de Coordination est l’org
ane politique et d’exécution de la CSCI. Il est chargé d’assurer l’exécution des décisions de la Convention Générale et du Congrès.
Le bureau de coordination est composé de quinze membres et dirigé par une Coordonnatrice Nationale, proposée par l’une des quatre composantes, et élue par le Congrès.
A ce jour le Bureau de Coordination a été dirigé par Dr NGOUAN Patrick proposé par les organisations non gouvernementales, Dr KOUAME Christophe, issu des organisations professionnelles. Actuellement le Bureau de coordination est dirigé par Mme Hélène GNIONSAHE, issue du milieu syndical.
-
Le Commissariat aux comptes
Le  Commissariat  aux comptes est composé de deux Commissaires issus d’organisations non représentées dans le Bureau de Coordination et dans le Conseil d’Administration. Ils sont élus par le Congrès.

La Commission pour l’Etat de Droit et l’Egalité des Chances (CEDEC)

La CEDEC regroupe l’ensemble des organisations qui militent pour la Défense des Droits de l’Homme. Mme KOUAKOU N’guessan Nathalie (Amnesty International) en est la responsable. Le secrétaire est M. AGUEDE Adon (ASSELCI) et les assesseurs sont Mme KOUASSI Affoué Monique(LIDHO) et M. DABIRE Gaston (FAC-CI).

LA MISSION DE LA CEDEC:

faire un état des lieux de la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire et proposer une stratégie de plaidoyer au Bureau de Coordination;        

faire un inventaire exhaustif des journées internationales et proposer au Bureau de Coordination un plan de célébration et de suivi des journées;

proposer des projets pour la démocratie participative et le contrôle citoyen de l’action publique pour promouvoir la bonne gouvernance en Côte d’Ivoire;

adresser la question de la sécurité et du désarmement en CI;

faire un état des lieux des procès de la crise poste électorale et leur impact éventuel sur la réconciliation nationale et la cohésion sociale;

faire un suivi de tous engagements internationaux pris par la Côte d’Ivoire et de leur intégration effective dans le dispositif législatif ivoirien.

La Commission Pour la Jeunesse, l’Education et l’Emploi (CJEE)

La CJEE regroupe l’ensemble des organisations qui interviennent dans le domaine de l’éducation, de la jeunesse, de l’enfance et de l’emploi.
M. N’GUESSAN N’dri Claude assure la présidence. Le secrétaire est M. YEO Moussa (APDE) et l’assesseur, M. GOGBEU Jean Claude (FEMAFECI).

LA MISSION DE LA CJEE:

faire un état des lieux du chômage des jeunes et du sous emploi;

faire le suivi des politiques d’insertion des jeunes et voir l’efficacité des programmes d’emploi jeunes;

suivre le système éducatif ivoirien notamment les différentes politiques éducatives et spécifiquement la mise en œuvre de la loi sur l’Ecole obligatoire des enfants de 06 à 16 ans;

proposer un plan de plaidoyer pour l’amélioration du système éducatif en vue de rendre efficient l’adéquation formation-emploi;

proposer une stratégie d’insertion socio-économique des jeunes (diplômés) en quête d’emploi;

adresser un rapport de tous ceux qui sont annuellement rejetés du circuit scolaire normal et suivi de recommandations au gouvernement;

La Commission des Affaires Professionnelles et Syndicales (CAPS)

Comme son nom l’indique, cette commission concerne les organisations Professionnelles et syndicales.
Elle dirigée par M. GNELOU Paul (UGTCI). Son secrétaire est M. DAGO Dadié (ANOPACI) et les assesseurs, Bosson Brou Kowoussa Evariste (REPOMCI / ASF-CI).
LA MISSION DE LA CAPS:

assurer et proposer une démarche de gouvernance en milieu professionnel qui favorise l’expression de la liberté syndicale et professionnelle;  

suivre la mise en œuvre des recommandations du BIT en matière de lois sociales;

veiller à l’application des politiques nationales sur le relèvement du SMIG et l’amélioration des conditions de vie des travailleurs;

veiller a la prise en compte systématique de la protection sociale des travailleurs;

La Commission pour le Développement Durable et de Proximité (CDDP)

Cette commission réunit les organisations qui œuvrent dans le domaine de l’environnement, de la santé et de l’amélioration du cadre de vie des populations à la base.
Elle a pour responsable M. Sokpo BAMBA (Commune Verte Internationale); Secrétaire, M. GBALLOU Alexis (Fédération des victimes de guerre) et comme Assesseurs , M. GNAGO Charles Junior (FAC-CI) et Kouassi Konan Eric (ONG cité de la tolérance).

LA MISSION DE LA CDDP:

suivre en lien avec la cellule spéciale chargée du développement durable la mise en œuvre des recommandations  de la COP 21;

faire un état des lieux  élaborer  une  cartographie  des  exploitations minières, géologiques, pétrolières et forestières en Côte d’Ivoire, et l’occupation illégale des parcs et réserves, des forêts classées;

adresser convenablement la question de la biotechnologie dans l’agriculture,  la  sécurité  et la souveraineté alimentaire en Côte d’Ivoire.

Suivre la progression de l’agriculture familiale ivoirienne face à l’accaparement des terres par les multinationales et leurs conséquences sur les populations;

contribuer à l’autosuffisance alimentaire,

organiser toutes les osc qui œuvrent dans le domaine de la nutrition (mouvementSunet.)

proposer  un plan de  suivi  et  d’évaluation de  la  mise  en  œuvre  par  le gouvernement des objectifs du développement durable;

La Commission pour la Promotion Humaine et la Cohésion Sociale (CPHC)

Cette Commission est ouverte en priorité aux religieux et à toutes les organisations qui œuvrent principalement à la recherche de paix et la cohésion sociale.
EL Hadj BAKAYOKO Mamadou (CNI) en est le responsable.
Son secrétaire est M. DIGBEU Gbalé (Fénasedevigci) et ses assesseurs sont Mme COULIBALY Salimata (COFEMCI) et MM. BOBI Alphonse (FNDP).

LA MISSION DE LA CPHC:

Préparer une initiative  sur le dialogue et la tolérance religieuse;

proposer  un  mécanisme  efficace  de  prévention  et  de  gestion  des  conflits fonciers  (urbain et rural) et intercommunautaires;

adresser la question des victimes de guerre et de leur indemnisation en vue d’une réconciliation véritable;

En  lien  avec  la  commission CEDEC, faire  un  état  des  lieux  des  procès  de  la  crise  poste électorale et leur impact éventuel sur la réconciliation nationale et la cohésion sociale;

mettre en place un système de surveillance des lieux de détention  par des visites régulières;

La Commission chargée des questions de Genre (CG)

Cette commission traite de toutes les thématiques relative à la promotion du genre et de toutes ces déclinaisons.  
Mme CHAUDRON Konan Blandine (AFJCI) en est la responsable.
Elle a pour Secrétaire Mme YEBOUA Roseline (GFM3) et pour assesseurs MM. OUAYA Adou Clément (ONG dans mes bras) et DAGO Zeki Sylvain (ONG Côte d’Ivoire Cœur d’amour).

LA MISSION DE LA CG:

veiller à l’application des conventions et autres textes de lois qui protègent toutes les personnes vulnérables tant féminines que masculines de tous âges;

proposer une approche qui permet la valorisation du Compendium des compétences féminines (Participation  des  femmes  dans  les  instances  politiques,  les  sociétés  publiques  et
para publiques);

veiller à l’égalité des chances au sein de la population;

suivre la politique de protection et d’éradication du travail des enfants; des viols des femmes, la prise en charge de la question des enfants en difficultés avec la loi;