Projets / Programmes

Les projets exécutés par la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI) portent sur diverses thématiques notamment celui de la protection des droits migrants. 

Cette intervention est devenue plus accrue depuis qu’elle a rejoint, en 2009, le Collectif Loujna Toukaranké des organisations de la société civile de France, du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest pour la protection des droits des migrants. 

Tout l’engagement militant des membres de ce Collectif se résume de manière concrète dans l’objectif définie dans le cadre des projets, c’est-à-dire contribuer à une meilleure protection des droits des migrants en Algérie, au Mali, au Maroc, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, en Tunisie et en Côte d’Ivoire. 

A l’initiative de la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI), se sont tenues les premières « Journées de Consensus National” (JCN) en Côte d’Ivoire, du 22 au 29 Mai 2009, à Abidjan.

La CSCI, la plus grande faitière de la société civile nationale, est composée de structures issues des confessions religieuses, des organisations professionnelles, des centrales syndicales, des médias et des ONG de différents secteurs.

L’objectif général des JCN est de « Poser les bases solides d’un contrat social pour la renaissance de la Côte d’Ivoire ».

La Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI), voudrait, par  la  publication  de  son  rapport  final  sur  l’observation électorale  des  élections  législatives,  exprimer  ses  sincères remerciements  à  ses  partenaires,  à  son  personnel  et  aux organisations membres. 

La réalisation de ce rapport a été rendue possible grâce à la mise en exécution du projet «Appui à l’observation des élections législatives par la Convention de la Société Civile Ivoirienne (CSCI)», financé par l’Union Européenne (UE).  

Ainsi, la CSCI exprime sa profonde gratitude à la Délégation de l’Union Européenne (DUE)  en  Côte  d’Ivoire  et  au  Fonds  Européen  de  Développement  (FED)  pour  le généreux apport financier à la conduite de sa Mission d’Observation Electorale (MOE).   

La CSCI tient également à saluer la collaboration exemplaire des autorités et institutions nationales (Conseil Constitutionnel, CEI, CNDHCI, Préfets, etc.) et l’ONUCI à travers sa Cellule de certification et ses Divisions électorale et militaire.   

La  CSCI  remercie  aussi  tous  ses  partenaires  pour  l’excellence  des  rapports  de collaboration durant la conduite de sa mission. Il s’est agi des missions d’observation internationales  du  Centre  Carter  et  de  l’Union  Africaine  ainsi  que  le  National Democratic Institute (NDI).  

La  CSCI  voudrait  toutefois  souligner  que  les  opinions,  observations,  conclusions  et recommandations  exprimées  dans  le  présent  rapport  n’engagent  aucunement  ses partenaires susmentionnés.   

La  CSCI  se  félicite  du  travail  accompli  par  l’ensemble  du  personnel  de  sa  mission d’observation électorale. Que  tout  le  personnel  administratif  et  opérationnel,  les  coordonnateurs  régionaux  et tous  les  observateurs  (court  et  long  termes)  trouvent  dans  ce  rapport  un  motif  de satisfaction  pour  leur  engagement,  leur  dévouement,  leur  collaboration  et  leur contribution à la réussite des activités de la Mission.